Le shilajit, le meilleur allié santé !

Salut les gens, vous vous demandez certainement quel est cet aliment inconnu du grand public, alors lisez bien ce qui suit !

Le SHILAJIT, mais Quessessait ? 

Le shilajit est issu des roches sédimentaires des chaînes de montagnes de l’Himalaya, de l’Altaï, de l’Oural et du Caucase, ce qui permet de le trouver dans plusieurs pays tel que l’Inde, la Russie, la Chine, le Pakistan ou encore la Mongolie. Il aurait été découvert par des villageois de l’Himalaya qui observaient les grands singes blancs mâcher cette substance qui suintait des parois rocheuses.

Le shilajit sous sa forme naturel

Le shilajit, qui est un mélange d’humus, de matières organiques et minérales, suinte de ces roches sous forme de résine lorsque les chaleurs de l’été se font ressentir. Il contient 85 minéraux ionisés (facilement transportés et absorbés dans le système digestif), des acides aminés et des vitamines. De plus, il est constitué de deux matières qui se font rares dans l’alimentation d’aujourd’hui à cause de l’industrialisation de masse qui a usé les sols, à savoir l’acide fulvique et l’acide humique (constituants issus de la décomposition de la biomasse pendant des milliers d’années).

Quels sont les bienfaits de cette résine peu connue du grand public ?

I. Source d’antioxydants :

L’acide fulvique contenu dans le shilajit permet d’en faire une source d’antioxydants à ne pas négliger, d’après une étude qui a vu le taux de Coenzyme Q10 (antioxydant puissant) augmenter de 29% chez ses sujets.

II. Detoxifiant et nettoyant :

L’acide humique présent dans le shilajit permet de nettoyer le corps en profondeur, il neutralise les toxines auxquelles nous sommes soumis tous les jours lorsque nous respirons, mangeons ou buvons (produits chimiques, métaux lourds, résidus de médicaments, déchets naturels du corps).

III. Un tonique puissant :

Grâce à sa forte teneur en minéraux ionisés et vitamines, le shilajit est un produit de choix pour les personnes âgées ou qui souffrent de fatigue chronique. Il revitalise l’ensemble des systèmes de l’organisme et soutient le système immunitaire. De plus, lorsque l’on associe le shilajit à la coenzyme Q10, on observe une augmentation de la production d’énergie dans le cerveau de 56 % et dans les muscles de 144 %.

C’est également un tonique puissant du système immunitaire vu en section VIII.

IV. Prévient le diabète : 

Le shilajit aide à prévenir le diabète par deux modes d’action : 

  1. Il augmente la prolifération des cellules bêta qui fabriquent l’insuline dans le pancréas et donc améliore sa capacité à sécréter rapidement de grandes quantités d’insuline.
  2. L’acide fulvique aide à réparer les lésions des cellules du pancréas.

Il a donc un effet bénéfique sur la santé du pancréas et l’hyperglycémie.

Les magnifiques montagnes de l’Himalaya

V. Améliore le système nerveux : 

Il augmente la longévité, améliore la mémoire et les capacités cognitives grâce à l’acide humique qu’il contient, il atténue également les déficits du fonctionnement cérébral, incluant l’amnésie.

L’acide fulvique présent dans le shilajit peut quant à lui bloquer certaines accumulations de protéines (agrégats de beta-amyloid), qui sont, à la base de certaines maladies neurodégénératives.

VI. Anxiolytique naturel : 

D’après une étude, le shilajit a un effet anxiolytique moins prononcé que le « diazepam » mais semblable à celui-ci. En effet, il agit sur les taux de monoamines et de leurs métabolites dans le cerveau.

VII. Améliore l’absorption intestinale : 

L’acide fulvique facilite le transport des micro-nutriments et l’humus permet une meilleure absorption intestinale grâce à sa structure moléculaire.

VIII. Améliore le système immunitaire :

Le shilajit permet, grâce à sa composition moléculaire de palier aux problèmes immunitaires comme les allergies, l’asthme, la faiblesse immunitaire générale ainsi que pour certaines maladies auto-immunes. Il permet aussi d’acheminer plus facilement les traitements aux cellules qui en ont besoin grâce à son rôle de transporteur.

Un ouvrage sur l’ayurvedique ancien, pris très au sérieux, le « Charaka Samhita » affirme « qu’il n’y a aucune maladie curable dans l’univers qui ne puisse être soignée avec le shilajit ».

Mise en garde :

Éviter de consommer le shilajit en cas de taux d’acide urique élevé dans l’organisme.

Etudes :

  • Safety and efficacy of shilajit, Phytother Res. Avril 2014.
  • Bhattacharya S., Pal D., Banerjee D., et al. Shilajit dibenzopyrones: Mitochondria targeted antioxidants, Pharmacologyonline, 2009, 2:690-8. 
  • Shilajit : a natural phytocomplex with potential precognitive activity, Int J alzeimers Dis.février 2012.
  • Winston, David et Maimes Steven. Adaptogens, Healing Art Press, Rochester, Vermont, 2007, p. 201 à 204
  • Jaiswal A.K. et al., Effects of shilajit on memory, anxiety and brain monoamines in rats, Indian Journal of Pharmacology, 1992, 24: 12-17.
  • Schliebs R. et al., Systemic administration of defined extracts from Withania somnifera and shilajit differentially affects cholinergic but not glutamatergic and GABAergic markers in rats brain, Neurochem. Int., 1997 Feb, 30(2): 181-90.
  • Gupta S.S., Effect of shilajit, Ficus bengalensis & ant pituitary extract on glucose tolerance in rats, Indian J. Med. Res., 1966, 54: 354-66.
  • Trivedi N.A. et al., Effect of shilajit on blood glucose and lipid profile in alloxan-induced diabetic rats, Indian J. Pharmacol., December 2004, vol. 36, issue 6, 373-376.
  • Nidhi S. et al., Modulation of oxidative and antioxidative status in diabetes by asphaltum panjabinum, Diabetes Care, 2003, 26: 2469-2470.

Utilisant régulièrement du Shilajit, je peux vous confirmer que l’on ressent rapidement un coup de boost !

Bonne dégustation, vous allez bientôt déborder d’énergie !